MobileKids au 8ème Festival Jeunes Chercheurs dans la Cité

Events

Bérengère Nobels a eu l’occasion de mettre en pratique une des méthodes qu’elle a mobilisée dans le cadre de son terrain avec les enfants, le Socio-Spatial Network Game, lors d’une des journées du Festival Jeunes Chercheurs dans la Cité à Bruxelles (26 octobre 2019).

Cela lui a permis de présenter les avantages et les inconvénients de l’utilisation d’une méthode ludique et participative dans le cas d’entretiens avec des enfants, et d’avoir un retour d’expérience de la part d’autres chercheurs.

Pour en découvrir davantage, nous vous invitons à lire le résumé de sa présentation ci-dessous.

entree-blog-berengere

Bérengère Nobels

CONSTRUIRE SON CHEZ-SOI. EXPERIENCE DE VIE DES ENFANTS VIVANT EN HEBERGEMENT ALTERNE

ABSTRACT

Cette proposition de communication s’intéresse aux familles multilocales et plus spécifiquement à la manière dont les enfants de parents séparés, qui vivent en hébergement alterné égalitaire, définissent et construisent leur chez-soi dans un contexte de mobilité circulaire. Je mène ma thèse de doctorat en Belgique avec des enfants de 10 à 16 ans, qui s’inscrit dans le cadre du projet ERC Starting Grant « MobileKids ». D’une part, je m’interroge sur la manière dont l’espace structure les relations familiales et, en particulier, la place que l’enfant occupe dans la famille. D’autre part, je me questionne sur la manière dont les relations familiales façonnent cet espace, en lui conférant un sens et un sentiment particulier (Forsberg, Autonen-Vaaraniemi, Kauko, 2016).

Les objectifs de cette recherche sont multiples. Tout d’abord, je souhaite donner la parole aux enfants qui expérimentent, différemment que les adultes, ce mode de vie multilocal entre deux lieux de résidence fixes étant donné que ce sont eux qui voyagent de l’un à l’autre (Gullov, Palludan, Winther, 2015). Leur témoignage permettra de mieux comprendre ce mode de vie en alternance afin que celui-ci puisse être pris davantage en considération par les pouvoirs publics ou par les professionnels de l’enfance. L’objectif de cette recherche est également de rendre compte de la manière dont les enfants s’approprient cette situation et développent potentiellement de nouvelles pratiques et manières d’être liées à ce mode de vie. Afin de recueillir leur discours, je mène avec eux trois entretiens basés sur différentes méthodes participatives (le Socio-Spatial Network Game (Schier, 2017) ; l’Emotion Map (Gabb et Singh, 2015) ; la Go-Along Method (Kusenbach, 2003)).

L’exposé de cette communication me permettra de réaliser un exercice pratique du Socio-Spatial Network Game afin d’en montrer l’apport dans le cadre d’une recherche menée avec des enfants